2012-05-02 – Progressive Area (“Two False Idols” Review – French)

Originally published (in French) at:
http://www.progressive-area.com/index.php?option=com_content&task=view&id=2358&Itemid=2

Translation courtesy of Google.

Written by Merlin

We feel that the Australian multi-instrumentalist Ben CRAVEN has the roll since the release of the album “Great & Terrible Potions.” Following this recording, Ben has made ​​up his mind to revisit “Two False Idols” released in 2006 under the name of TUNISIA (his old project). This time “Two False Idols” was released under his name. Influences are found on the side of Pink Floyd, Sheryl Crow, John Barry, Bernard Herrmann, George GERSHIM … Ben King’s “cinematic progressive rock” gives us an album where the guitar takes a prominent place. “Two False Idols” is full of acoustic songs, full of atmosphere atmospheric symphonic progressive with a bathing center in the country rock.

The album ‘Two False Idols “starts in a very dark atmosphere with” Golden Band Part 1 ” , before venturing into atmospheres floydiennes. After a few bird songs accompanied by acoustic guitar intro to “Great Divide,” is that it reveals a pastoral ode. As for “Captain Caper,” I sometimes think to Major Tom (“Space Oddity” by Bowie), sometimes the voice is sometimes synthetic air. Regarding the atmosphere, it is folk by this and by that airline. You should know that Ben CRAVEN loves the great outdoors, especially those of the American West with Cowboy hats. That’s how we clutched on three songs with shades of folk and country tinged Americana. The first, “Enough About You” a country folk. The second, “If You Knew” a lovely acoustic ballad in which the voice of Brad DOUGLAS resembles nothing so much as that of Roy Orbison. The third, “Not Me It’s You” is a gem of rock Americana based in the blues.

The acoustic ballad “Over” is a song with intimate caressing and enveloping strings. The intro to “Golden Band Part 2” shines with its velvety softness, but not for long because the atmosphere becomes dark with arrangements pendragoniens ending with a guitar solo and church bells. It’s acoustic guitar introduces “Look Away” which comes to rest the voice of Ben CRAVEN supported by air and chorus the Hammond organ. A title that invites us to dream and ends with a superb solo guitar distilling a gilmourien. This is the instrumental “Celeste” which closes this album with lovely way of the duo piano / guitar melody intoxicating.

In conclusion “Two False Idols – 2012 remix” is a very good album sprinkled with crystal-clear sounds, melodies and of atmospheric environments. One way to do better acquainted with Ben Craven, who was leaving “Great & Terrible Potions”, one of the best progressive rock albums of 2011.

 

Or, the original French:

Écrit par Merlin
02-05-2012

On sent que le multi-instrumentiste australien Ben CRAVEN a le vent en poupe depuis la sortie de l’album « Great & Terrible Potions ». Suite à cet enregistrement, Ben s’est mis en tête de revisiter « Two False Idols » sorti en 2006 sous le nom de TUNISIA (son ancien projet). Cette fois « Two False Idols » sort sous son nom. Les influences sont à chercher du côté de PINK FLOYD, Sheryl CROW, John BARRY, Bernard HERRMANN, George GERSHIM … Ben le roi du « cinematic progressive-rock », nous offre un album dans lequel la guitare tient une place prédominante. « Two False Idols » est parsemé des pièces acoustiques, truffé d’ambiance atmosphérique, progressive et symphonique avec un centre baignant dans le country rock.

L’album « Two False Idols » démarre sous une atmosphère très sombre avec « Golden Band Part 1 », avant de s’aventurer dans des ambiances floydiennes. Après quelques chants d’oiseaux accompagnés d’une guitare acoustique en intro de « Great Divide », voilà que celui-ci nous dévoile une ode pastorale. Quant à « Captain Caper », il me fait parfois penser au major Tom (« Space Oddity » de BOWIE), la voix est tantôt synthétique tantôt aérienne. En ce qui concerne l’ambiance, elle est folk par-ci et aérienne par-là. Il faut savoir que Ben CRAVEN aime les grands espaces, notamment ceux de l’Ouest Américain avec ses chapeaux de Cow-Boy. C’est comme ça qu’on embraye sur trois morceaux ayant des tons country teintés de folk et d’americana. Le premier, « Enough About You » un folk country. Le second, « If You Knew » une jolie ballade acoustique dans laquelle la voix de Brad DOUGLAS ressemble à s’y méprendre à celle de Roy ORBISON. Le troisième, « Not Me It’s You » est une petite perle de rock americana se fondant dans le blues.

La ballade acoustique « Over » est intimiste avec un chant caressant et des strings enveloppants. L’intro de « Golden Band Part 2 » brille par sa douceur veloutée, mais pas pour longtemps car l’ambiance devient sombre avec des arrangements pendragoniens pour se terminer par un solo de guitare et des cloches d’église. C’est la guitare acoustique qui introduit « Look Away » sur lequel vient se poser la voix de Ben CRAVEN soutenue par des chœurs aériens et l’orgue Hammond. Un titre qui nous invite à la rêverie et se clôture par une guitare distillant un superbe solo gilmourien. C’est l’instrumentale « Celeste » qui referme cet opus de jolie façon avec le duo piano/guitare à la mélodie enivrante.

En conclusion « Two False Idols – 2012 remix » est un très bon album parsemé de sonorités cristallines, de mélodies et d’ambiances atmosphériques. Une façon de faire mieux connaissance avec Ben CRAVEN, qui allait sortir « Great & Terrible Potions », l’un des meilleurs albums de rock progressif de 2011.